«Le consumérisme capte notre désir de vie»

File d'attente devant un magasin lausannois.
© Thierry Porchet

Le 18 janvier dernier, à la veille de la fermeture des commerces non essentiels en raison de la crise sanitaire, de longues files de clients se sont formées devant les magasins.

Le sociologue Michel Maxime Egger dénonce l'hyperconsommation. Pour en sortir, il appelle à des changements structurels mais aussi à une transition intérieure. Interview