justice

De la banalité chronique des suicides dans une organisation du travail hors la loi

Manifestation d’employés de France Télécom le 20 octobre 2009 au centre Saint-Mauront de Marseille.
© Keystone/AP/Claude Paris

Manifestation d’employés de France Télécom le 20 octobre 2009 au centre Saint-Mauront de Marseille à l’appel des syndicats pour exiger des meilleures conditions de travail. 25 salariés s’étaient suicidés sur une période d’environ 18 mois. France Télécom, devenue Orange, a licencié quelque 22000 personnes entre 2006 et 2008. En 2006, le PDG Didier Lombard avait dit à ses cadres qu’il obtiendrait leur départ d’une façon ou d’une autre, «par la fenêtre ou la porte».

Le procès en appel des dirigeants de France Télécom, entreprise française ayant connu une vague sans précédent de suicides, a débuté le mois passé. Retour sur ces événements dramatiques