pouvoir d'achat

Unia réclame 100 francs d’augmentation dans le second œuvre romand

Mobilisation du second oeuvre romand en octobre 2018.
© Thierry Porchet

En octobre 2018 déjà les travailleurs du second œuvre romand s’étaient mobilisé pour exiger une hausse des salaires, ici à Tolochenaz, devant le centre de la Fédération vaudoise des entrepreneurs où débutaient les négociations salariales.

Alors que les négociations salariales s’ouvrent dans le secteur, une enquête révèle que deux tiers des travailleurs renoncent aux loisirs ou aux vacances faute de pouvoir d’achat suffisant