Suisse: geler les dividendes

La semaine dernière, la pression s’est accentuée pour le gel des dividendes avant les assemblées générales d’UBS et de Credit Suisse, qui se déroulent respectivement le 29 et le 30 avril. Une coalition, regroupant des membres de la Grève du climat, de Breakfree Suisse, d’Extinction Rebellion, de la Grève féministe, de Collective Climate Justice, de Fossil Free Switzerland et d’Uniterre, ainsi qu’une quarantaine de personnalités, dont des économistes et des chercheurs, appellent ces deux banques, et leurs consœurs, à ne pas payer des millions de dividendes à leurs actionnaires. Sous pression de la FINMA (l’Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers), UBS et Credit Suisse ont déjà décidé d’un versement en deux temps (la seconde tranche sera déboursée cet automne). Une mesure qui reste imprudente selon la coalition et scandaleuse en cette période de pandémie, «car elle diminue d’autant la capacité des banques à soutenir les secteurs de la société suisse les plus affectés: petites et moyennes entreprises, secteur de la restauration, foyers à revenus modestes…»