travail temporaire

Temporaires sur les chantiers genevois: «Nous ne baisserons pas les bras»

Les représentants des trois syndicats.
© Eric Roset

Trois employés fixes, dix temporaires sur ce chantier public d’agrandissement de la station d'épuration de Villette. Les syndicats genevois de la construction ont tenu une conférence de presse vendredi pour dénoncer l’usage abusif du travail intérimaire. «Le travail temporaire, c’est l’esclavage des Temps modernes», a souligné José Sebastiao (au centre).

Si le recours de Swissstaffing est un nouveau coup dur, les syndicats attendent sereinement la décision de justice sur la limitation à 20% du recours aux intérimaires