travail temporaire

Unia dénonce l’emploi massif d’intérimaires sur le chantier du BIT

 Pour Unia, il est inconcevable que le chantier du Bureau international du travail, garant des normes internationales, soit un lieu où la précarité et la flexibilité de la main-d’œuvre temporaire soient exploitées pour garantir un maximum de profit.
© Thierry Porchet

Pour Unia, il est inconcevable que le chantier du Bureau international du travail, garant des normes internationales, soit un lieu où la précarité et la flexibilité de la main-d’œuvre temporaire soient exploitées pour garantir un maximum de profit.

Le syndicat a mis la main sur des plannings qui montrent que le taux de temporaires dépasse 50%, le groupe Orllati est pointé du doigt