Santé

Vers une meilleure reconnaissance de la souffrance au travail

Personne désespérée devant son poste de travail.
© Thierry Porchet

La nouvelle situation devrait notamment favoriser l’identification et la résolution de problèmes non reconnus comme maladies professionnelles, car échappant aux critères des assurances, comme les risques psychosociaux.

L’Organisation internationale des travailleurs est récemment parvenue à une percée importante en inscrivant dans les droits fondamentaux la santé et la sécurité des employés