Des millions pour «corrompre» un conseiller fédéral

Image bucolique de Genève.
Herr Fuchs/Public Eye

L’immobilier, un secteur florissant pour blanchir son argent. En Suisse, ce secteur n’est toujours pas soumis à la Loi sur le blanchiment. Facile pour n’importe quel magnat de le faire, en s’appuyant de préférence sur des hommes et des femmes de paille ou des sociétés offshore. Image issue du «Petit manuel de la corruption» de Public Eye.

Dans une pétition munie de 24000 signatures, l’ONG Public Eye demande au Conseil fédéral des mesures concrètes contre la corruption